Présentation du projet initial

Présentation du projet "Compétences et estime de soi", ses objectifs et les étapes de sa mise en place.

Article mis en ligne le 7 mai 2013

par PIERRE Marie-Hélène

Les objectifs de l’expérimentation sont directement reliés aux objectifs de l’axe 1 de notre projet d’établissement  : « Redonner confiance aux élèves, notamment aux plus fragiles, en développant une évaluation positive des compétences et des connaissances acquises ".

  • Redonner confiance aux élèves, notamment aux plus fragiles, en développant une évaluation positive des compétences et des connaissances acquises. Renforcer durablement l’estime de soi.
  • Faire acquérir le maximum de connaissances et de compétences à chaque élève.
  • Motiver les élèves en leur fixant des objectifs réalistes précis, soulignant leurs points forts et en prenant en considération leurs progrès.
  • Mieux cibler les difficultés de chaque élève pour envisager une remédiation plus rapide, plus adaptée et plus efficace. Mais aussi mettre en avant les points forts pour un meilleur accompagnement personnalisé.
  • Développer l’autonomie des élèves et l’ambition scolaire.

<onglet|debut|titre=Contexte d'apprentissage>

  • Formel : Depuis la rentrée 2009 le collège est engagé dans un projet innovant basé sur l’évaluation par compétences et sans notes.
    La première année l’expérimentation a été menée sur 2 classes de 6° et à la rentrée 2012 toutes les classes du collège sont concernées par l’expérimentation.
    Toutes les disciplines, y compris la documentaliste, la visite scolaire et l’accompagnement pédagogique , ayant adopté ce mode d’évaluation, c’est donc tout un collège soit 643 élèves et plus de 40 enseignants qui seront impliqués dans cette expérimentation ayant pour objectifs de redonner le goût d’apprendre à nos élèves et ainsi d’améliorer leur image de soi.
  • Informel : Une vingtaine de clubs et d’ateliers sont proposés aux élèves dans le cadre de la chorale, d’un AST, de l’accompagnement éducatif et du foyer socio éducatif. Ainsi sur le temps de la pause méridienne et le soir après les cours (jusqu’à 18h15) nos élèves viennent volontairement pratiquer différentes activités permettant de mettre en avant des qualités pas toujours révélées en classe et participant de l’acquisition de connaissances et de compétences.

<onglet|titre=Concertation pédagogique>
Concertation pédagogique Analyse des concepts d’évaluation, de compétences.

Dans un premier temps, un groupe de professeurs volontaires a rencontré des équipes travaillant déjà par compétences (Collège Clisthène à Bordeaux et collège Jacques Prévert à Bourg sur Gironde) afin de bénéficier de leur expérience.
Par la suite un professeur du collège, par ailleurs formatrice à l’IUFM, a animé des réunions pédagogiques pour rappeler les concepts d’évaluation et préciser la notion de compétences.
Enfin, ce groupe de professeurs a assisté à une conférence d’André Antibi sur la constante macabre.

Un travail d’équipe nous a permis d’identifier trois types de compétences  : les compétences transversales non disciplinaires, les compétences transversales pluri-disciplinaires et les compétences strictement disciplinaires.

Après avoir retenu quatre niveaux d’acquisition, nous avons rédigé pour chaque compétence une fiche d’accompagnement explicitant les attentes des professeurs, servant aussi de fiches méthodologiques commençant à préciser les critères de réussite.

<onglet|titre=Création de VÉRAC >
Création d’un outil commun

Pour que cette expérimentation réussisse, il nous fallait absolument un outil ergonomique, souple et stable, capable de collecter l’ensemble des évaluations effectuées par tous les acteurs de l’établissement (enseignants y compris la documentaliste, vie scolaire, administration,...), de les organiser facilement et de les présenter de manière synthétique sous forme d’un bulletin : cette application créée par un de nos collègue de mathématiques a vu le jour sous le nom de VÉRAC (Vers une Évaluation Réussie Avec les Compétences...).

Développée tout d’abord pour répondre aux besoins de mutualisation des évaluations de notre équipe pédagogique, cette application s’est enrichie au fil des années pour devenir un outil très complet permettant d’une part de définir des profils d’élèves afin d’apporter un accompagnement personnalisé mais aussi de permettre le suivi de l’évolution de l’acquisition du socle commun.
Son interface internet permet un suivi des résultats en temps réel tant pour les élèves et leur famille que pour les professeurs principaux.

<onglet|titre=Communication>
La première année le projet a été présenté la même journée aux élèves par le professeur principal et le soir aux parents par l’ensemble de l’équipe. Depuis, à chaque rentrée, les parents d’élèves de 6° sont informés sur les modalités de cette expérimentation.

Le livret d’accompagnement réunissant les fiches descriptives des attentes pour chaque compétence du bulletin est distribué aux parents et sert aussi aux nouveaux collègues entrant dans l’expérimentation.

Un bulletin détaillant chaque compétence évaluée (transversale, pluridisciplinaire ou disciplinaire) est communiqué aux parents à mi-trimestre et en fin de trimestre. La remise du bulletin trimestriel aux parents se fait lors d’un rendez-vous individuel qui permet de prendre le temps d’expliquer et de commenter les différentes évaluations. Ainsi nous avons aussi un retour sur l’impact de cette expérimentation auprès des familles.
L’interface web de l’application VERAC permet une consultation du suivi des évaluations.

<onglet|titre=Actions dans les classes>
Des réunions pédagogiques ont permis une harmonisation et mutualisation des évaluations pour donner aux élèves les mêmes repères et leur permettre de mieux comprendre les enjeux de ce nouveau mode d’apprentissage et d’évaluation.

Après avoir assisté à une conférence d’André Antibi, plusieurs professeurs de l’équipe ont décidé de mettre en pratique l’EPCC (Evaluation par Contrat de Confiance). Très vite ils ont constaté des effets positifs chez les élèves qui sont demandeurs de ce type de préparation des évaluations car cela les aide à apprendre et ainsi leur redonne confiance en leurs capacités. Dans le cadre de l’EPCC, les élèves sont clairement informés des évaluations sommatives prévues et leur contenu est explicitement annoncé. Par la suite les élèves ont la possibilité de demander une réévaluation pour les items où ils jugent leurs résultats perfectibles.

L’abandon de la note et l’évaluation par compétences ont permis de mettre en place des séances de réévaluation dans le cadre des cours ainsi que lors des séances d’accompagnement pédagogique.
Ces séances sont aussi le lieu de remédiation basée sur les données visibles sur l’interface web de VERAC et choisies par les élèves. Les élèves savent qu’une évaluation n’est qu’un indicateur à un moment précis et qu’ils peuvent toujours progresser.
Les bilans des résultats aux évaluations ne sont pas des moyennes mais informent sur le niveau atteint donc tout progrès sera valorisé puisqu’il remplacera les évaluations précédentes. On laisse ainsi le temps de l’apprentissage, des essais et des erreurs ce qui évite le découragement et permet de redonner le goût de l’effort.

<onglet|fin>